OUT NOW!


Envisaging L'Aquila
edited by Alessandro Coppola

Fonder les sciences du territoire

Appel à communications
Colloque international du GIS Collège International des Sciences du Territoire

23-24-25 novembre 2011
Espace Isadora Duncan – Campus Meudon Bellevue du CNRS

THEMES DES COMMUNICATIONS

Définir les sciences du territoire
L’importance des enjeux territoriaux justifie-t-elle une nouvelle discipline qui leur soit dédiée ? Un cas de figure un peu moins ambitieux serait la constitution des sciences du territoire comme champ interdisciplinaire, de la même façon que d’autres sciences sont apparues aux marges de plusieurs disciplines, constituant soit des disciplines charnières (biochimie, astrophysique…), soit des ensembles englobant plusieurs disciplines (sciences cognitives, systèmes complexes…). Dans le cas de figure le plus réducteur, le territoire constituerait un simple objet multidisciplinaire.

L’information territoriale
Ce thème porte sur la capacité des bases de données territoriales à tenir compte des interactions entre les échelles globale, régionale, locale et micro locale ; sur l’intégration des données appartenant à des champs différents (question des métadonnées et de la variété normatives des données selon les pays et les institutions productrices) ; sur les implications de l’intégration temporelle des données pour l’analyse prospective ; sur l’interopérabilité des informations. Il porte aussi sur la production d’outils de visualisation des données et d’outils d’aide à la décision.

Mobilités, identités et territoires
Ce thème porte sur l’articulation entre territoires et identités dans un contexte de mobilité croissante et de complexification des parcours individuels. Il s’intéresse à l’articulation des différentes temporalités de la mobilité en lien avec leurs inscriptions spatiales. Il questionne le territoire comme matériau de « fabrique identitaire », qu’il soit produit par l’action politico-administrative dans le cas de découpages territoriaux (maillages, frontières, territoires de l’action publique..), ou approprié de manière individuelle ou collective dans la formation d’un sentiment d’appartenance. Il envisage le territoire comme une ressource mobilisée inégalement par les individus, les groupes et les institutions.

Conflits, compromis et gouvernance territoriale
Les nouveaux enjeux de la gouvernance (conflits et compromis entre des acteurs de plus en plus diversifiés, concurrence entre les normes selon les contextes culturels, efficience de l’action publique et des nouvelles régulations de l’échelle locale à l’échelle internationale) peuvent être mieux compris en les testant sur des territoires, dont certains se révèlent particulièrement éclairants : territoires transfrontaliers, biens communs, grandes régions plurinationales (l’Europe et ses voisinages, etc.).

Risques et territoires
La demande sociale est croissante sur le thème des risques : importance des outils pour informer les acteurs de terrains sur les enjeux, multiplication des études et des plans de prévention, mais absence fréquente de préparation des autorités publiques en particulier dans les pays en développement. La nécessité d’analyser l’ensemble de la chaîne du risque (« naturel », technologique…) demande un décloisonnement : entre disciplines ; entre recherche et demande sociale ; entre les différentes composantes que l’approche territoriale permet d’intégrer : causes (souvent systémiques), aléa, crise, gestion de la crise, évaluation des vulnérabilités et prévention.

Biodiversité et territoires
La dimension spatiale des interactions entre les sociétés et la biodiversité au sein de territoires et de paysages est un bon poste d’observation de la co-évolution des systèmes sociaux et de la biodiversité : quels sont les effets des changements de la biodiversité sur les sociétés ? Quels sont les effets d’éventuels réarrangements spatiaux d’espèces, de populations ou de gènes sur ces territoires ? Comment gérer des masses d’informations toujours plus importantes et en tirer des recommandations pour les politiques spatialisées ?

Agricultures, territoires et développement durable
L’agriculture est passée d’un statut volontiers décrit comme celui d’un secteur du passé, au statut d’un domaine d’enjeux transversaux de première importance : concurrence croissante sur l’accès aux ressources agroalimentaires (sécurité alimentaire, rachats de terres par des Etats étrangers…), protection sanitaire des consommateurs, préservation des ressources naturelles, maintien de la biodiversité, de la diversité culturelle. Cette transversalité a une dimension territoriale essentielle.

Territoires et santé
Telle que l’OMS la définit, la santé est une notion particulièrement transversale qui implique la satisfaction des besoins fondamentaux de la personne : affectifs, sanitaires, nutritionnels, sociaux ou culturels. Les territoires jouent un rôle important pour caractériser et comprendre le niveau sanitaire d’une population, pour analyser et mettre en oeuvre les systèmes de soin, pour repérer les alertes et prévenir les risques de contagion (observatoires de santé publique).

Autres thèmes
Des chercheurs souhaitant proposer une communication dans un autre thème que ceux indiqués pourront le faire, à condition de se placer dans le triptyque : théorisation du champ interdisciplinaire des sciences du territoire / information territoriale / demande sociale.

MODALITES DE SOUMISSION
La proposition de communication devra être rédigée en français ou en anglais, et se conformer au modèle disponible sur le site du colloque. Cette proposition devra être comprise entre 12 000 et 16 000 signes. Chaque proposition sera expertisée par le Comité scientifique du colloque.

Soumission des propositions au plus tard le 15 juin 2011, adressées à chloe.didelon@gis-cist.fr

Réponse du Comité scientifique aux auteurs le 13 juillet 2011.

La totalité des communications acceptées seront publiées dans des Actes du colloque qui seront disponibles à l’ouverture du colloque. Par ailleurs la synthèse scientifique du colloque ainsi qu’une version plus longue de certaines communications pourront faire l’objet d’une autre publication scientifique sous forme d’ouvrage collectif ou de numéro spécial de revue.

CONTACT
Pierre BECKOUCHE, directeur, CIST, pierre.beckouche@univ-paris1.fr
Chloé DIDELON, CIST, chloe.didelon@gis-cist.fr
Site web www.colloque.gis-cist.fr

.

Download the Call in pdf

Comments are closed.